Un seul bit pour mettre à genoux Windows

Mardi dernier, Microsoft a publié un correctif pour une faille assez funky présente dans TOUTES les versions de Windows, de XP à Windows 10. Cette faille de sécurité permet de contourner les règles de privilèges locaux et de devenir admin sur une machine en modifiant un seul bit du fichier système Win32k.sys. C’est Udi Yavo, le CTO de la société spécialisée en sécurité, enSilo, qui a découvert ça.

Le fichier Win32k.sys est utilisé par le noyau de Windows pour gérer entre autres, les barres de défilement des fenêtres. Et c’est dans la fonction xxxEnableWndSBArrows qui permet de modifier l’état de ces barres de défilement, que se situe la faille. Le plus drôle là-dedans, c’est que cette fonction est morte, c’est-à-dire qu’elle n’est plus utilisée depuis 15 ans par Windows. C’est un résidu de développement si vous préférez.

enSilo a donc mis au point un exploit qui tourne sur toutes les versions de Windows et voici la démo en vidéo.

Pour ceux qui n’auraient pas tout capté, l’utilisateur est un simple « guest » avec aucun droit ou presque. Il lance le petit exécutable dans une console et paf, le voilà en mode SUPERPOMPELUPGODMODE sur la machine.

Bref, faites vos mises à jour…

Source: Un seul bit pour mettre à genoux Windows

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire